Marche du 5 Mai: Appel de dirigeants écologistes

Plusieurs dirigeants d’Europe Ecologie viennent de prendre la décision, aux côtés d’Eva Joly, d’appeler à se joindre à la marche du 5 mai pour la 6ème République.
Le Parti de Gauche salue leur décision et leur appel parce que nous pensons nous aussi que « La gauche et l’écologie ont besoin d’un sursaut démocratique » et que tout le monde doit y contribuer.
Au moment où tout est bon pour essayer d’imposer l’austérité, y compris la mise en scène médiatique d’une soit-disante majorité du peuple français pour un gouvernement « d’union nationale », il est fondamental que toutes celles et tous ceux qui veulent en finir avec la finance et l’austérité, qui aspirent à une nouvelle République démocratique, sociale et écologique, viennent le dire tous ensemble le 5 mai.
Source: Actualités Parti de Gauche

Manifestation du 1er mai

Agressés depuis 10 ans par les politiques de la droite libérale, les travailleuses et les travailleurs pensaient pouvoir défiler avec plus de sérénité le 1er mai 2013 après avoir chassé Sarkozy du pouvoir. Las, les mauvais coups continuent à tomber comme à Gravelotte. Du renoncement sur les licenciements boursiers au refus de l’amnistie sociale en passant par l’accord Made in Medef sur l’emploi ou le gel de la fonction publique, le gouvernement joue chaque jour un peu plus contre son camp.
Le Parti de Gauche sera lui présent partout en France dans la rue le 1er mai derrière les syndicats et aux côtés des travailleuses et des travailleurs qui résistent et ne se résignent pas au diktat de la finance et à l’horizon de l’austérité. Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard, co-présidents du Parti de Gauche, seront ainsi sur le point fixe du Front de Gauche à Paris accompagnés de plusieurs responsables nationaux, quand d’autres secrétaires nationaux comme François Delapierre, Laurence Pache, Manuel Bompard, Marie-Laure Darrigade défileront à Marseille, Guéret, Toulouse ou Creil.
Le 5 mai, c’est la foule immense de ceux qui exigent une 6e République libérée des griffes de la finance et de l’oligarchie qui rechaussera ses souliers pour défiler à Paris entre Bastille et Nation.
Source: Actualités Parti de Gauche

Non à la liquidation de l’argument militaire de la France

Austérité et atlantisme sont les maîtres mots du livre blanc de la Défense remis ce jour au président de la République. Ce sont deux dangers mortels pour la souveraineté et l’indépendance de la France.
Ce livre blanc est une nouvelle preuve de l’hypocrisie des solfériniens et de l’incohérence du gouvernement.François Hollande annonce qu’il ne touchera pas à la dissuasion nucléaire mais il a accepté d’inscrire la France dans le projet atlantiste de bouclier anti-missile en Europe.François Hollande annonce des moyens préservés pour le budget militaire mais le livre blanc prévoit des dizaines de milliers de suppressions d’emplois et la vente d’actions de l’Etat dans les industries de Défense.
Ce livre blanc marque un nouvel étiolement de la puissance militaire de la France. Il prépare les grandes phrases selon lesquelles « on ne peut rien faire sans les autres ». Air trop connu !Le renoncement à l’indépendance et à la souveraineté est toujours présenté comme une fatalité indépendante de notre volonté.
Je refuse cette liquidation de l’argument militaire de la France. Loin de l’atlantisme et de l’austérité, la France doit construire une défense souveraine et altermondialiste.

Crédit photo photosdegauche.fr (michel_soudais)

Source: Actualités Parti de Gauche

Hollande veut faire de l'école un nid de pigeons

Elle est belle la morale laïque de François Hollande. Son premier geste : offrir au Medef l’ »esprit » de nos enfants !
Hier, en cloture des assises de l’entrepreneuriat, François Hollande a proposé de  » stimuler l’esprit d’entreprise  » dans l’école. Plutôt que l’école de l’émancipation, François Hollande fait le choix de l’école de l’endoctrinement à la cupidité.
Une fois encore, François Hollande cède aux roucoulements des pigeons et balaye le collectif de travail qu’est l’entreprise pour légitimer « l’esprit d’entreprendre ». Pendant ce temps, la voie professionnelle nationale et publique continue d’être déconstruite, privant ainsi les salariés et ouvriers de notre pays du haut niveau de qualification lui permettant son émancipation.
A l’école comme dans le reste de la société il est temps d’en finir avec ces pratiques de classe. Il faut faire cesser la main mise de l’idéologie dominante d’une oligarchie sur les programmes scolaires.
Le Parti de gauche combat pour une laïcité totale des programmes de l’Education Nationale, libérant ainsi l’école et l’enseignement de la doctrine libérale et consummériste.
Source: Actualités Parti de Gauche