Rapport parlementaire sur la fermeture de Fessenheim : • Les contre vérités de Monsieur Mariton !

Dans son rapport du 19 novembre dernier, le député UMP de la Drôme Hervé Mariton préconise de poursuivre l’exploitation de la centrale de Fessenheim jusqu’en 2022. En plus d’énoncer de dangereuses contre-vérités, Hervé Mariton y reconnaît malgré lui l’obsolescence de l’industrie électronucléaire.

Au premier rang de ces contre-vérités : la fermeture de Fessenheim ferait perdre 2,5 milliards d’euros à EDF. Ce calcul se base sur des chiffres de disponibilité de la centrale qu’elle n’a atteint que 4 fois en 34 ans. Les nombreux arrêts, sur-coûts et investissements créent en réalité un gouffre financier qui fait que Fessenheim n’a été et ne sera jamais rentable. Chaque année, 100 millions d’euros sont investis pour son entretien. Ces 6 dernières années 565 millions d’euros de dépenses ont été nécessaires pour le remplacement de gros composants La prolongation de la centrale au delà de 2012 nécessitera un investissement supplémentaire de 80 à 200 millions d’euros. Une raison pertinente pour arrêter immédiatement Fessenheim !
Le député de la Drôme ne voit par ailleurs aucun risque particulier sur cette centrale qui serait parmi les plus sûres du parc français. Rappelons à M. Mariton que Fessenheim est située à 9 mètres en contrebas du Grand Canal d’Alsace sur une faille sismique, que la rupture de la digue n’a pas été envisagée par EDF, malgré les avis de la CLIS et du conseil général du Haut Rhin, et que la centrale connaît annuellement 10 fois plus d’incidents que les autres centrales françaises ! Cet argument de Monsieur Mariton se retourne contre son créateur : si Fessenheim est parmi les plus sûres du parc, c’est tout le parc qu’il faut arrêter d’urgence !

Le Parti de Gauche tient en conséquence à remercier Hervé Mariton pour ses incohérences qui mettent en évidence la nécessité de fermeture immédiate de la centrale de Fessenheim et, avec elle, de l’arrêt progressif du programme électronucléaire français.

L’arrivée en fin de vie, dans les 10 ans à venir, de 43 réacteurs, illustre parfaitement l’incroyable défi que va représenter la transition énergétique. Va-t-on continuer dans le sens du coût exorbitant tant économique, écologique, et en termes de santé publique constamment sous évalué du nucléaire ? Ou allons-nous enfin choisir la voie d’une véritable bifurcation écosocialiste ?

Le Parti de Gauche réaffirme qu’il est possible de décider immédiatement d’un arrêt progressif du nucléaire par une planification écologique respectueuse d’un droit à l’énergie pour tou-te-s et créatrice d’emplois de qualité, à rebours du recours à la sous-traitance qui se multiplie. C’est ce que démontre le scénario Negawatt en s’appuyant sur la réduction de nos consommations par la sobriété et l’efficacité énergétiques, et sur le développement des énergies renouvelables pour les besoins restants.
Source: Actualités Parti de Gauche

Journée mondiale de lutte contre le sida: Harlem Désir et Pierre Bergé dévoilent un ruban rouge sur le siège du PS

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, Harlem Désir, premier secrétaire, a convié les représentants des associations et dévoilé avec Pierre Bergé, président du Sidaction, un ruban rouge géant sur le siège du Parti socialiste.
Source: Actualités du PS

Le blog de Martine Billard • Homophobie, antisémitisme, où est passée "Ma France" chère à Jean Ferrat ?

Blog_billard


Un député UMP, de nouveau, a dérapé sur la question de l’homosexualité. Nicolas Dhuicq, député de l’Aube, et par ailleurs rattaché au courant de la Droite Populaire, intervenait hier soir sur la nouvelle loi de Manuel Valls contre le terrorisme. Il n’a pas pu s’empêcher de faire un raccourci entre terrorisme et enfants sans repères car manquant de figure paternelle, situation qui sera aggravée selon lui par la loi à venir garantissant l’égalité d’accès au mariage. Essayez de cacher le naturel, il finit toujours par réapparaître.Certes en ce moment l’UMP se déchire à pleines dents et cela en serait risible si cela ne déconsidérait l’ensemble de la classe politique laissant dans l’opinion publique l’impression que finalement les partis ne sont que des enjeux de pouvoirs. Dur dans ces conditions de convaincre ensuite que l’engagement dans les partis est non seulement utile mais nécessaire.Car, contrairement à ceux qui veulent surfer sur cette situation pour expliquer que les politiques sont tous des pourris, je peux vous dire que je connais des dizaines, des centaines de militants dévoués.Et à ce propos le 9 décembre, il y a une législative partielle à Antony suite à l’annulation de l’élection de Patrick Devedjian. Il faut dire qu’il avait sciemment non respecté le code électoral en prenant pour suppléant quelqu’un qui est déjà suppléant d’un sénateur, et ça c’est interdit par la loi. Il y a donc une nouvelle élection. N’essayez pas de trouver la liste des candidats, la presse, tous médias confondus, ne parle que de l’UMP, du PS et du FN. Pourtant il y a une candidate du Front de Gauche, Pascale Le Néouannic, conseillère régionale d’IDF et secrétaire nationale du Parti de Gauche. Elle fait une super campagne au porte à porte et sur les marchés. Mais rien, pas un mot dans la presse. Même pas dans l’Humanité. J’irais la soutenir mardi soir à Antony.
Dans la même veine que les propos sinistres de Dhuicq, un avocat a osé demander la révocation du juge Lévy à Lyon en argumentant sur la non partialité prévisible du juge dans une affaire opposant la cliente de l’avocat à son ancien conjoint prénommé Moïse ce qui pour cet avocat est un signe d’ascendance juive ! Homophobie pour l’un, antisémitisme pour l’autre. Heureusement dans ce dernier cas, l’Ordre des avocats a décidé de traduire l’avocat en conseil de discipline. J’espère qu’il va être rayé du barreau. Aucune faiblesse ne peut être acceptée.
Que tu sens mauvais mon pays, lorsque des enfants juifs peuvent de nouveau être assassinés parce que juifs comme cela a été le cas à Toulouse en mars 2012, ou lorsque un avocat « bien sous tout rapport » se met à traquer le juif sur la base d’un prénom et à porter des accusations de partialité contre un juge parce que juif.Oui, les discours de haine portés toutes ces dernières années finissent par avoir des conséquences. Les tags antisémites, anti-musulmans se multiplient. Les insultes racistes fusent au moindre accrochage. Les agressions physiques augmentent. Quelle tristesse. Mais il ne faut pas baisser les bras. Jamais nous ne devons accepter que le racisme envahisse notre société. Nous devons continuer à résister parce que c’est l’avenir de notre pays qui est en jeu.
Inlassablement nous devons éduquer les jeunes, leur enseigner que « tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits », que la bêtise, l’hypocrisie, la méchanceté ne dépendent ni de la religion ni de la couleur de peau.
Retrouvez les autres articles de Martine Billard sur son blog.
Source: Actualités Parti de Gauche

Harlem Désir : «nous devons faire vivre une majorité rassemblée, riche de sa diversité»

Cette semaine, Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a rencontré les partenaires de la gauche: Jean-Michel Baylet, président du PRG, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Jean-Luc Laurent, président du MRC et Pascal Durand, secrétaire national d’EELV.
Source: Actualités du PS

L’Union des Démocrates et Indépendants UDI

Aujourd’hui, dans mon tour d’horizon des partis politiques français, je vais faire connaissance avec un parti tout nouveau et tout jeune, l’UDI.

L’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) est un parti politique fondé par Jean-Louis Borloo en septembre 2012. C’est un parti de centre-droit, qui regroupe différents partis politiques qui conservent leur existence propre mais qui partagent les mêmes idées. Continuer la lecture